Notre vision

« Le cinéma est une maison en cours de construction. J’attends d’un metteur en scène qu’il apporte des pierres pour compléter la maison. Non pas pour la terminer, mais pour continuer à la construire et que pour d’autres puissent continuer à la construire. »

Marin Karmitz

SOUTENIR UN CINÉMA QUI CHANGE LE MONDE

Maison d’auteurs, mk2 défend un cinéma qui porte un regard critique et singulier sur le monde tout en interrogeant la manière même de faire des films. Dans ses salles, mk2 souhaite amener le meilleur du cinéma mondial à tous les publics, avec l’idée, par la création d’événements, de cours et de masterclass, de donner aux spectateurs les clefs pour le comprendre.

La ligne éditoriale de mk2 a pour objectif de mouvoir et d’émouvoir : faire rire, pleurer, rêver et réfléchir le spectateur, tout en interrogeant les forces individuelles et collectives qui meuvent le monde et, de fait, le rôle du cinéaste dans la société. Ces préoccupations sont à l’œuvre dans le choix de produire des réalisateurs comme Abbas Kiarostami et Krzysztof Kieślowski, ou, plus récemment, en coproduisant Au-delà des Montagnes de Jia Zhang-Ke et Juste la fin du monde de Xavier Dolan.

mk2, dans chacun de ses métiers depuis 1974, s’est attachée à rendre compte de la diversité du paysage cinématographique mondial. Elle est ainsi une des premières sociétés à avoir produit en France des réalisateurs iranien (Mohsen Makhmalbaf) ou coréen (Hong Sang-Soo) et s’est attachée à promouvoir le cinéma asiatique dans le monde, pour ne citer que quelques exemples. Les films portés par mk2 tentent toujours le pari de l’intelligence et de l’esprit, comme en témoignent par exemple l’approche parfois mystique de la trilogie Trois Couleurs de Kieslowski, ou plus récemment le dialogue entre l’homme et la nature dans Still the Water et Les Délices de Tokyo, de Naomi Kawase.

CRÉER DES LIEUX DE VIE QUI CHANGENT LA VILLE

Penser les cinémas dans la ville, c’est d’abord avoir une vision urbanistique et architecturale. Les cinémas mk2 sont des lieux de vie, de découvertes créatives et de consommation. Dans le souci de travailler avec des acteurs locaux (écoles, associations, restaurateurs…) et en s’implantant dans des quartiers populaires, ils deviennent un maillon essentiel de la vie en communauté.

Pensés comme des lieux de lumière ouverts sur la ville, installés dans des bâtiments historiques (le mk2 Quai de Seine dans des entrepôts Gustave Eiffel) ou dessinés par de grands architectes (Jean-Michel Wilmotte a conçu le mk2 Bibliothèque en 2003 et Dominique Perrault les 4 salles de l’entrée bnf, ajoutées en 2014), aménagés avec des designers (Martin Szekely, Tsé Tsé) et des artistes (Martial Raysse, Gérard Fromanger), les cinémas mk2 sont des écrins artistiques qui bouleversent les attentes des spectateurs.

mk2, c’est aussi une volonté de revitaliser les quartiers populaires et la vie créative des arrondissements désertés sous l’égide du rayonnement des plus grands quartiers parisiens. A l’image du mk2 Quai-de-Seine et du mk2 Bibliothèque, les cinémas deviennent le moteur de l’activité et de la réhabilitation de quartiers en déshérence en construction et participent à la revalorisation de l’espace urbain. En adaptant la morphologie de l’espace pour en faire un lieu de rencontre, mk2 devient un acteur de la vie en communauté et de la découverte de l’art et fait œuvre d’un savoir-faire unique pour repenser l’avant et l’après-séance.

Depuis la librairie inaugurée à l’ouverture du premier cinéma mk2 en 1974, mk2 a façonné ses cinémas comme des lieux de vie et multiplié les espaces permettant au spectateur de s’approprier le lieu : bars, cafés, restaurants, foodtrucks, une offre pensée avec des artisans, boutiques proposant une sélection de produits culturels et tendances, librairies et rayons d’achat de DVD.

mk2, sous l’impulsion de son agence de communication mk2 agency, a créé son propre festival de popculture, mêlant cinéma, gastronomie et musique. En deux éditions, en 2013 puis en 2015, mk2 a réinventé l’avant, pendant et après-séance sous la nef du Grand Palais, remettant le spectateur au cœur de l’expérience. En rendant au cinéma sa dimension foraine et festive, Cinema Paradiso incarne la conception du cinéma comme lieu de vie, développée par mk2 depuis 1974.

L’implantation en 2014 de mk2 dans le sud de l’Espagne, où le cinéma avait beaucoup souffert de la crise, procède de ce même mouvement et de l’attention portée à la valeur ajoutée que l’art et le cinéma apportent à la vie en communauté. A l’image du travail effectué au mk2 Bastille à son ouverture en 1974, mk2 adapte peu à peu son modèle à une échelle régionale et, en proposant une programmation exigeante, amène les spectateurs à revenir dans la salle de cinéma.

FAIRE DIALOGUER LE CINÉMA AVEC TOUS LES DOMAINES CRÉATIFS

Dans ses salles, mk2 s’attache à créer des passerelles entre le cinéma et ces autres formes d’art, à travers une programmation d’événements artistiques et culturels unique au monde dans une salle de cinéma et en intégrant des œuvres dans ses salles.

Les cinémas mk2 se présentent comme des lieux de vie réunissant une pluralité de formes artistiques et de création : expositions, débats, concerts, cours d’histoire de l’art, conférences philosophiques, activités pour les plus jeunes se succèdent au rythme d’une programmation culturelle en corrélation avec l’actualité cinématographique et littéraire. Aménagés avec des artistes et des designers et conçus comme des lieux où la création est encouragée, toujours en mouvement, les cinémas mk2 se caractérisent par un bouillonnement événementiel et une programmation qui cherche à susciter les débats, les découvertes créatives et à décloisonner les univers et les pratiques artistiques.

mk2 a ainsi créé le concept de ciné-philo avec Ollivier Pourriol, qui propose des conférences s’appuyant sur des extraits de films de tous genres pour mettre en perspective des concepts philosophiques. Accueillant de nombreuses expositions photographiques dans ses salles et sur ses murs, comme l’exposition hors-normes de « Voltige » de Jérémie Nassif sur les façades du mk2 Bibliothèque en février 2015, mk2 a notamment organisé une exposition géante du photographe JR autour de la Bibliothèque Nationale de France. Une photographie de cette opération est aujourd’hui exposée au mk2 Odéon – côté Saint-Germain.

LE DESIGN, L'ART ET LA PHOTO CHEZ mk2

Panorama non exhaustif

1974
1976
1995
1996
1998
1999
2003
2005
2013
2014
2016
1974

1974

Installation de « Rouge », l’œuvre historique de Gérard Fromanger dans le hall du mk2 Bastille

Copyright image : mk2

1976

1976

Rachat du Studio Parnasse et préservation de sa fresque de noms du cinéma

Rachat du Studio Parnasse, dont la salle principale intègre une fresque de noms de réalisateurs avec lesquels avait travaillé le propriétaire du cinéma. Lors de sa rénovation, Marin Karmitz fait reproduire cette fresque et y ajoute des noms des réalisateurs et 3 citations : « que l’étranger serve le national », « que l’ancien serve le nouveau », « que cent fleurs s’épanouissent ».
Copyright image : mk2

1995

1995

Aménagement du mk2 Quai-de-Seine avec des dizaines de mots, en lien avec l’univers de mk2 et du cinéma

Aménagement du mk2 Quai-de-Seine par Frédéric Namur. Avant que la façade ne soit taguée, mk2 décide de la taguer elle-même, avec des mots en lien avec l’histoire du cinéma. Marin Karmitz demande à Claude Maggiori de choisir des citations de films, parmi laquelle « tous les oiseaux sont des cons », et Marin Karmitz y ajoute des dizaines de mots, en lien avec l’univers de mk2 et du cinéma : 8 ½, comédie, lumière, mai, égalité, résistance, silence, vérité, amour…
copyright image : mk2

1998

1996

Claude Maggiori crée le logo mk2

Claude Maggiori avait déjà dessiné le logo du journal Libération.
Marin Karmitz unifie toutes ses activités sous le nom mk2 en 1998.

1999

1998

Le célèbre dessinateur Lewis Trondheim dessine la campagne de communication des cinémas

A l’occasion de l’unification des activités de mk2 en 1998, les cinémas « 14-juillet » sont devenus « mk2 ».
Copyright illustration : Lewis Trondheim pour mk2

1999

Création du mk2 projectcafé, dédié à la projection de vidéos d’art numérique

Le mk2 projectcafé accueille Steve McQueen, Matthew Barney, ou encore Philippe Parreno.
A la fois laboratoire, lieu de passage et de consommation, il intégrait aussi une boutique.

2003

2003

Après deux ans de travaux, le mk2 Bibliothèque, dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, sort de terre.

Il a été aménagé avec de nombreux artistes et designers, des galeries de la rue Louise Weiss, haut lieu de l’art contemporain au début des années 2000 :

Création du 1er fauteuil entièrement pensé pour deux personnes : Le Love Seat™, dessiné par Martin Szekely
Eclairage conçu par Jacques Bobroff
Œuvre de Martial Raysse en sortie de salles
Autocollants sur verre d’Emmanuelle Mafille sur la façade arrière du cinéma
Sonia Rykiel dessine les assiettes du restaurant
Tsé Tsé aménage la boutique.
Copyright image : le Loveseat, copyright mk2

2005

2005

Ouverture du cinéma Quai-de-Loire dans un bâtiment Gustave Eiffel avec une œuvre en néon de Martial Raysse

L’oeuvre est intitulée « Sinéma, les anges sont avec toi ».
copyright image : mk2

2014

2013

Collaboration inédite avec l’artiste JR, pour une exposition géante sur le parvis du mk2 Bibliothèque

Une photo de cette opération est exposée au mk2 Odéon – côté Saint-Germain.
Découvrir la vidéo de l’opération

2013

2014

Réalisation par Martial Raysse de la fresque néon qui habille la nouvelle salle entrée BNF du mk2 Bibliothèque

L’oeuvre est intitulée « Re-le bain turc ».
copyright image : mk2

2016

2016

Une exposition monumentale, intitulée « Voltige », prend place sur les façades extérieures du mk2 Bibliothèque

A l’occasion de la sortie du livre L’instant Expressif, consacré au travail photographique de Jérémie Nassif.
copyright image : galerie SitDown

PASSER L’HISTORIQUE

 

 

Crédit photo header : Juliette Binoche, dans Copie Conforme d’Abbas Kiarostami (2010), copyright Laurent Thurin Nal/mk2
Crédit photo bandeau « soutenir un cinéma qui change le monde » : Vers l’autre rive, Kiyoshi Kurosawa (2015), copyright Film Partners Comme des Cinémas
Crédit photo bandeau « créer des lieux de vie qui changent la ville » : mk2 Quai-de-Seine, 2016, copyright mk2
Crédit photo bandeau « Faire dialoguer le cinéma avec tous les domaines créatifs » : Concert d’Archive au mk2 Bibliothèque (2014), copyright PIAS/mk2 agency
Crédit photo bandeau « Le design, l’art et la photo chez mk2 » : façade du mk2 Quai-de-Loire et oeuvre de Martial Raysse « Sinéma les anges sont avec toi », 2016, copyright mk2